Nos émotions : Si on pouvait s’en passer…

Nous perdrions de précieuses alliées

Nos émotions sont de précieuses alliées. Apprendre à les réguler c'est possible. Karine Agnez Sophrologie Coaching à Savenay.
Photo de Emiliano Arano provenant de Pexels

Même si elles sont inconfortables, même si elles nous submergent. Même si parfois ce serait tellement plus simple, tellement plus agréable de ne pas avoir de sentiments. Toutes nos émotions agissent dans notre intérêt.

En effet, mêmes les émotions que nous considérons comme négatives, sont importantes.

Elles ont une fonction positive pour nous : elles sont un message et nous informent sur nos besoins, notre communication avec les autres, nos désirs…

Le message des émotions

Les émotions provoquent en effet des modifications physiologiques et physiques dans notre organisme, pour nous permettre de réagir et de nous adapter à notre environnement. Elles sont comme des réflexes pour garantir notre survie.

Elles sont ainsi un message sur la modification à adopter face à ce qui se passe dans notre environnement. Et cette modification parle de la satisfaction de nos besoins.

D’après vous, que nous disent la joie, la peur, la colère et la tristesse ?

La joie

Dans un précédent article, j’indiquais que la joie nous invite au partage.

En effet, l’origine de cette émotion, la ’cause’, peut être une réussite, une rencontre, un émerveillement… On a alors envie de partager notre plaisir, notre bien-être.

D’ailleurs, elle se manifeste souvent par des sourires, des rires, du mouvement. On saute de joie et parfois même on crie de joie ! C’est un mouvement d’ouverture, de ‘aller vers‘.

Le besoin lié à la joie est le lien, la coopération, se sentir aimé, apprécié, reconnu. Ainsi, elle nous incite au partage de ce plaisir. Toutes les sensations agréables qu’elle provoque, nous invitent également à renouveler la situation, l’expérience, qui en est à l’origine. Elle est source d’énergie, de vitalité, de motivation !

Il est important de savourer son émotion de joie, en la partageant avec les autres, et en évitant les rabat-joie.

‘La joie est un moteur, un élan vers l’intimité, le partage, un aimant relationnel. Grâce à elle, tout devient possible.’

Olivier Nunge et Simone Mortera, Gérer ses émotions, Editions Jouvence

La peur

La peur est causée par la présence d’un danger, d’une menace. Ce peut être aussi, l’inconnu, l’insécurité.

La fonction de cette émotion est de nous faire prendre conscience d’un danger et d’adapter notre comportement en conséquence, pour nous protéger, pour nous éloigner de la menace.

Elle s’active que le danger soit réel ou non.

Elle peut se manifester par une pâleur du visage, une sensation de froid, une tension de tout le corps afin d’être prêt à réagir, notamment à fuir. C’est un mouvement de recul, de retrait.

Le besoin lié à la peur est un besoin de sécurité, de protection, d’aide, d’être rassuré(e).

Quelle soit réelle ou imaginaire, une peur ne s’argumente pas, ne se raisonne pas, ne se rationalise pas. Au contraire, il est important de respecter sa peur (et celle des autres), de se déculpabiliser et de faire en sorte de se sentir rassuré et protégé.

‘La peur est souvent un conflit entre le besoin de répondre à un critère personnel de réussite et le sentiment de ne pas être à la hauteur.’

Olivier Nunge et Simone Mortera, Gérer ses émotions, Editions Jouvence

La colère

La colère peut être causée par la frustration, l’injustice, l’impuissance… Ou encore, par l’atteinte à notre intégrité (tant psychique que physique), par l’intrusion dans notre territoire ou par l’entrave à notre liberté (de temps, de mouvement…).

La difficulté principale avec l’émotion colère est l’énergie qu’elle provoque. En effet, elle se manifeste par une augmentation de la température, des rougeurs, parfois des cris et surtout une tension corporelle pour permettre un mouvement vers l’avant pour se défendre, affirmer des limites, repousser et faire fuir ‘l’ennemi’.

Derrière la colère, nous retrouvons le besoin d’être écouté, de se sentir entendu, reconnu, compris, d’obtenir réparation. Le besoin d’être respecté.

Il est important d’apprendre à canaliser l’énergie de la colère, sans la confondre avec la violence et ainsi pouvoir l’exprimer dans l’instant sans faire mal, ni à soi, ni à l’autre, ni à ce qui nous entoure, mêmes avec les mots.

‘La colère est souvent l’indice d’un critère personnel qui a été violé par soi ou par une autre personne.’

Olivier Nunge et Simone Mortera, Gérer ses émotions, Editions Jouvence

Tristesse

La tristesse signale une perte (un être cher, un objet, un travail…), une séparation, peut-être aussi un sentiment d’échec, une déception.

Elle indique que nous avons besoin d’être réconforté, d’accepter, de lâcher-prise

La tristesse se manifeste par des pleurs, des sanglots et aussi de la fatigue, un mouvement de repli sur soi.

‘La tristesse nous indique quand lâcher prise, quand changer de cap. Elle est le ferment de l’imaginaire. Elle nous permet de vivre sans l’objet perdu.’

Olivier Nunge et Simone Mortera, Gérer ses émotions, Editions Jouvence

Changer de regard

Comprendre que nos émotions nous sont utiles, qu’elles sont légitimes, permet de porter un autre regard sur ce que nous ressentons. Un regard sans jugement, sans culpabilité, bienveillant pour soi-même.

Il est ensuite possible d’aller à la rencontre de nos besoins, en particulier de ceux qui ne sont pas satisfaits, et, de chercher à retourner à l’équilibre en les satisfaisant.

Satisfaire ses besoins ça peut être : des demandes à formuler, des opinions à affirmer, des informations à aller chercher, des changements à mettre en œuvre…

Quel regard portez-vous sur vos émotions ? Êtes-vous à leur écoute ? Les jugez-vous ? Y a-t-il une émotion qui se manifeste plus régulièrement que d’autres ?

Vous pouvez vous faire accompagner à mieux apprivoiser vos émotions, prenez rendez-vous.

En attendant, vous pouvez commencer par expérimenter cette courte séance à l’écoute de vos sensations corporelles.

Nos émotions : Ces trucs qu’on aimerait bien contrôler…

À quoi pensez-vous quand on vous dit ‘Émotion’ ?

Nos émotions : Qu'est-ce que c'est ? Comment mieux gérer ses émotions ? Karine Agnez - Sophrologie Coaching. Accompagnement personnalisé. Savenay

Qu’est-ce que ce mot vous évoque ?

Quel rapport entretenez-vous avec vos émotions ? Avec celles des autres ?

Êtes-vous à l’aise à les exprimer ?

Les jugez-vous ?

Savez-vous toujours identifier ce que vous ressentez ?

Pouvez-vous y mettre des mots ?

Pas si simple ?

Les émotions sont souvent au cœur des demandes d’accompagnement que je reçois. Par exemple : Ne plus se laisser submerger par elles ; Arrêter les montagnes russes émotionnelles ; Et même, si possible, les contrôler…

Alors c’est quoi ces émotions qui nous embêtent tant ?

Une mise en mouvement

Le mot vient du latin ‘emovere‘ qui signifie mouvement vers l’extérieur. L’émotion nous met en mouvement.

C’est en effet, une réaction à une situation. Une réponse spontanée à un évènement.

Par exemple, lorsque l’on trébuche, on ressent de la peur quelques instants. Lorsque l’on reçoit une bonne nouvelle, on ressent de la joie.

On ne peut pas l’empêcher. La volonté, la raison, ne peuvent rien y faire…

C’est dans le corps que ça se passe

Une émotion provoque une modification physiologique comme la production de larmes, l’augmentation du rythme cardiaque ou une modification de la respiration.

La posture et les comportements aussi peuvent changer. Par exemple, un mouvement spontané vers une autre personne en cas de joie ou au contraire un mouvement de repli sur soi en cas de tristesse.

L’expression du visage change également et, même la voix peut être différente.

Sensations et émotions sont indissociables

À chaque émotion sont associées des sensations, une posture, une expression. Ce sont des manifestations corporelles. Nous en partageons certaines en commun. D’autres sont spécifiques à chacun, elles nous sont propres.

Gorge qui se serre, transpiration, tensions musculaires, respiration saccadée, joues qui rougissent…

Nous vivons tous des émotions

Le rôle de cette réaction est de nous permettre de nous adapter à notre environnement. Chaque émotion a d’ailleurs une fonction et ce sera le sujet de prochains articles.

Pourtant, nous avons souvent une idée fausse sur nos émotions, des croyances qui y sont liées. Sur certaines encore plus que pour d’autres et, généralement cela dure depuis notre enfance.

Par exemple, la colère est souvent peu autorisée et on a déjà entendu dire à un(e) enfant qui manifeste sa colère, qu’il ‘n’est pas gentil(le)’ ou bien qu’il ‘est capricieux(se)’. Ou encore concernant la tristesse qui n’a pas déjà entendu ‘qu’un garçon ça ne pleure pas’ ? Plus tard on nous a dit que ‘la colère est mauvaise conseillère’ ou qu’on ‘ne doit pas mélanger les affaires et les sentiments’…

Nous avons donc intégré, souvent depuis notre plus jeune âge, que certaines émotions n’étaient pas acceptables, voire négatives. Même qu’il était préférable de ne pas avoir d’émotion dans certaines situations !

Nous avons alors appris à les contrôler… Comme on le pouvait…

Pourtant, essayer de mettre nos émotions sous le tapis ou de les éviter, n’est pas une bonne idée. Puisque ça se passe dans le cerveau et dans le corps, les manifestations physiologiques sont présentes. Qu’on le veuille ou non.

Ces tentatives de contrôle de nos émotions, sur le long terme, c’est un peu comme mettre un cache sur le voyant du tableau de bord qui s’allume, au lieu d’emmener la voiture au garage…

Alors comment mieux vivre ses émotions ?

Apprivoiser ses émotions

Plus que gérer, je préfère utiliser ‘apprivoiser’ ses émotions. Comme le fait de les rendre plus familière et d’entrer dans une relation plus étroite, plus aisée et plus sereine avec elles.

J’aime aussi le verbe ‘réguler’ et ainsi l’idée d’apprendre à moduler les sauts, les tourbillons, la tempête, le grand huit, le tsunami, le mode essorage…

C’est une meilleure connaissance de soi qui permet de mieux vivre avec ses émotions.

Écouter et reconnaitre

La première étape est de reconnaitre que nous sommes des êtres émotionnels. Que nous ressentons des émotions. C’est même, en réalité, toute une palette d’émotions !

Pour reconnaitre ce que nous ressentons et donc l’émotion en question, rien de mieux que d’écouter ce qui se passe à l’intérieur de nous-même, dans notre corps. Les manifestations corporelles qui se présentent, et aussi, nos pensées, ce que nous nous racontons, notre monologue intérieur.

Nommer

Reconnaitre puis mettre des mots dessus.

En effet, nommer l’émotion est un premier pas vers sa compréhension et vers le traitement de ce qui la déclenche.

C’est ainsi l’exploration de l’émotion qui permet de déterminer le besoin à combler. Car oui, les émotions sont des messages. Des messages sur nos besoins non satisfaits.

Ça s’apprend

La bonne nouvelle, c’est que la capacité à sentir puis à comprendre nos émotions pour mieux les traverser, ça s’apprend !

Nos émotions : la joie

Une émotion agréable

La joie une de nos émotions. Le gâteau du bonheur, une recette pour la cultiver, à consommer sans modération. Karine Agnez - Sophrologie Coaching PNL - Savenay

La joie est une des six émotions dites ‘de base’, avec la colère, la peur, la tristesse, la surprise et le dégoût.

Souvent, on entend parler d’émotions positives et d’émotions négatives. La joie serait une émotion positive dans cette classification.

En réalité, toutes les émotions sont neutres. Une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation, un stimulus. Elles sont toutes utiles et il est plus juste de parler d’émotion agréable ou désagréable.

Continuer la lecture « Nos émotions : la joie »

Fonder le présent

Une citation de Saint-Exupéry

Une citation, attribuée à Antoine de Saint-Exupéry, qui me porte depuis la création de mon entreprise qui parle de fonder le présent pour rendre l'avenir possible. Karine Agnez Sophrologie Coaching à Savenay

‘Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.’

Cette citation, attribuée à Antoine de Saint-Exupéry, me porte depuis la création de mon entreprise.

Elle me dit de ne pas me laisser embarquer dans mes doutes, mes peurs, mes questionnements, en particulier sur ce qu’il pourrait se passer. Elle me dit, au contraire, de créer, d’oser, de faire les pas et de poser les actions qui vont dans le sens du développement que je souhaite pour mon activité professionnelle.

Continuer la lecture « Fonder le présent »

Faire son bilan

Une année qui se termine

Faire son bilan de l'année pour faire le point sur différents aspects, en apprendre davantage sur soi, mieux identifier et se recentrer sur ce qui est important pour soi.

Décembre est le dernier mois du calendrier. C’est aussi le début de l’hiver, période de retour à soi.

C’est ainsi le moment privilégié pour faire le bilan de l’année qui vient de s’écouler.

Et peut-être encore plus après cette année 2020 si particulière.

Une année avec des évènements inattendus, de l’inconfort, des doutes, des moments difficiles… Et aussi sûrement des apprentissages, des découvertes, des moments agréables et de plaisir…

Continuer la lecture « Faire son bilan »

Croyances limitantes : ‘C’était facile…

… Tout le monde aurait pu le faire’

Croyance limitante : c'était facile, tout le monde aurait pu le faire ou comment minimiser, s'auto-saboter. Syndrome de l'imposteur. Karine Agnez - Sophrologie Coaching à Savenay

Ou bien : ‘J’ai eu de la chance’. Ou, ‘J’ai rencontré les bonnes personnes au bon moment’. Ou encore, toute autre phrase qui minimiserait votre réussite…

Ça vous parle ?

Ces phrases, je les connais bien, je les ai souvent prononcées. Par exemple, à chaque fois qu’on m’a félicitée sur mon travail . J’ai également beaucoup pratiqué les réponses qui commencent par : ‘Merci, mais‘.

Que l’on dit quand le compliment n’est pas du tout reçu !

Et que dire des pensées ? Du discours mental qui allait avec ? ‘Je ne suis pas à la hauteur‘. ‘Je ne suis pas légitime‘. ‘Ils vont bien se rendre compte à un moment que je n’ai pas les compétences‘…

Continuer la lecture « Croyances limitantes : ‘C’était facile… »

Calendrier des étoiles

Un événement plein de jolies surprises

Le calendrier des étoiles : Un évènement en ligne pour découvrir des entrepreneures et gagner des cadeaux

Du 23 novembre au 23 décembre 2020, du lundi au vendredi,  à 13h00, découvrez une entrepreneure du groupe Facebook Les Étoiles du Web.

Tous les jours un live de 15-20 minutes, animé par Sandra Poisson, pour vous présenter un univers différent. Ce sera également la possibilité pour vous de participer à un concours pour gagner un soin, un coaching, des produits zéros déchets et pleins d’autres surprises… Comme une séance de sophrologie !

Oui, j’y participe !

Continuer la lecture « Calendrier des étoiles »

Sensorialité du livre

Sophrologie à la médiathèque

Un atelier pour (re)découvrir le livre par les 5 sens et la sophrologie.

Un atelier pour partager une nouvelle expérience.

Un atelier pour (re)découvrir le livre par les 5 sens.

Un atelier pour (re)découvrir la sophrologie.

C’est le mois prochain à la médiathèque de Savenay !

Avec joie de vous y rencontrer !


Réservation : Médiathèque Camille Hussenot de Savenay | Place de l’hôtel de Ville 44260 SAVENAY | 02 40 56 96 95

Lâcher-prise et tortue de mer

C’est quoi le lâcher-prise ?

Lâcher-prise pour vivre plus en harmonie avec soi et avec les autres. Se faire accompagner. Karine Agnez - Sophrologie Coaching. Savenay

Pendant de nombreuses années je n’ai pas vraiment compris ce que cela signifiait, de ‘lâcher-prise‘.

Lâcher quoi d’abord ? Et pour quoi faire ?

Je pensais surtout qu’il s’agissait de renoncer. En particulier à ce qui était important pour moi, comme mes valeurs. Et bien sûr, cette perspective d’abandonner ce qui comptait pour moi était inacceptable !

Continuer la lecture « Lâcher-prise et tortue de mer »